Le Forum du club Univ'R15.17

L'univers des Renault 15 & Renault 17
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

  Nouveau dans les R15/R17: samuel gautier

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



 Nouveau dans les R15/R17: samuel gautier Empty
MessageSujet: Nouveau dans les R15/R17: samuel gautier    Nouveau dans les R15/R17: samuel gautier Icon_minitimeLun 26 Déc 2011 - 10:04

samuel gautier a écrit:
A l'origine plutôt collectionneur de Citroën, en particulier les DS et SM, j'ai pourtant grandi en Renault : pensez donc, je suis né en 1965, j'ai donc connu les R15-17 pendant ma prime adolescence ! En fait, j'ai grandi en Renault : 4 CV d'abord  (trop petit  pour m'en souvenir, mais des photos en NB en atteste, j'essaierai de les scanner pour les mettre sur le site), puis , R8 major, suivie en 1968, par une magnifique R8 S jaune tournesol, tandis que mon père s'offrait pour ses 25 ans une R8 Gordini bleue (oui, une vraie, il s'en servait pour impressionner sa petite famille, mais surtout pour participer à des courses de côtes). Parallèlement à cette saga, mon oncle et ma tante, qui étaient aussi nos voisins roulaient en R12 TL bleu ciel pour lui, et R 16 TL vert foncé pour elle... c'est dire que les Renault de ces années là ont marqué ma jeunesse.
Après cette période, le divorce de mes parents a marqué la fin de l'ère Renault : Toyota Celica pour mon père, et plus pratiquement, Peugeot 204 break pour ma mère. Les 2 R8 ont fini complètement rongées par la rouille : les moteurs, eux, n'avaient certainement pas passé les 100 000 km, mais es carrosserie ne résistait pas !

Il est important ici de souligner que j'ai grandi dans les DOM TOM, à Tahiti plus précisément. Cela me permettait de voir des autos parfois plus équipées, notamment des versions avec climatiseur (R17, R16 , R 20, R18, et même R5), à une époque où cet équipement relevait du plus grand luxe.
La contre-partie, c'était que, malgré les traitements anticorrosion Dinitrol appliqués consciencieusement lors de chaque livraison de véhicule neuf par les concessionnaires locaux, les carrosserie pourrissaient assez vite avec l'air marin des îles, et les garanties anti-corrosion des constructeurs automobiles métropolitains n'étaient évidemment pas applicables dans les DOM TOM. Combien de voitures ont ainsi fini en dentelle !

Pour en revenir à ces autos, les seuls  moment où j'ai approché une R17 de près fut quand ma mère changea sa R8 : elle avait remarqué une R17 TS orange d'occasion qui l'attirait : pour moi c'était celle là qu'il fallait acheter ! les glaces électriques ! ! on n'en voyait quasiment nulle part sauf sur des japonaises que je méprisais. Finalement elle opta pour cette banale 204 break (orange aussi, c'était décidément l'époque qui voulait que cette couleur fut à la mode). Puis un peu plus tard, ma soeur aînée fréquentait un jeune homme, qui avait le bon goût de rouler en R17 blanche : je suis monté quelque fois dedans, car ma mère avait accordé à ma soeur le droit de sortir avec ses copains à condition qu'elle s'occupe de moi, c'est à dire, me trimballe partout où elle allait avec elle et ses copains : je crois que ma mère était finalement assez fine et avait trouvé ce stratagème pour à la fois trouver un surveillant pour moi, un chaperon pour ma soeur. Cela me valait des regards noirs de ma frangine, qui me traitait de boulet ! je m'ne foutais, du moment que je montais dans les voitures de ses prétendants, il ne m'en fallait pas plus : j'ai ainsi profiter des R16 puis R20 TS climatisée de son amoureux du moment (en fait , il s'agissait des voitures des parents du jeune homme), puis des SIMCA 1308 GT climatisée et autres BMW 316...

Le jour de mon permis, je me mettais en quête d'acheter une auto, mais laquelle ? R16, 504, DS, .. me moyens ne m'autorisait pas des voitures récentes, mais ma grande taille me portait vers des autos spacieuse : ce fut une DS 23 ie ! on aurait pu faire plus simple, mais en 1985, elle ne valait pas chère, et je ne me doutais pas encore des coûts d'entretien qui allaient suivre ...

20 ans plus tard, la quête des R16 me reprend : souvenir de celle de ma tante, proximité relative de la R16 avec la DS sur la conception... et au hasard des annonces, cette R20 TS de 1978, avec seulement 48 000 km ... Trop belle dans sa livrée vert algue et son intérieur velour marron... Quel dommage qu'elle n'ait pas la clim ou le toit ouvrant , comme l'avait celle de l'ex ami de ma soeur. Mais il faut savoir faire avec. Je l'ai donc achetée. Et puis il y eu en même temps les travaux de Christian sur SA R17 jaune : en la voyant démontée, j'ai eu la surprise de découvrir une auto bien plus surprenante encore que ce que j'imaginais : de  ce jour, je me suis mis a la recherche d'une R17 , une TS Decouvrable en série II bien sûr, la 1328. Grace a Christian ,je suis tombé sur l'annonce de cette 1328 grise ! La suite on la découvrira plus tard, car l'auto n'est que depuis quelques semaines dans mon garage, aux côtés de ma R20 et des 2 DS ...
Ma R20 TS de 1978, 48000 km, comme neuve :
 Nouveau dans les R15/R17: samuel gautier 20070514

Ma nouvelle R17 TS, plus de km au compteur, mais relativement propre :
 Nouveau dans les R15/R17: samuel gautier S7302413

et les 2 DS, une 23 Carbu (elle a remplacé la 23 ie) et un break 20 de toute beauté:
 Nouveau dans les R15/R17: samuel gautier Dscf0010
 Nouveau dans les R15/R17: samuel gautier En_ple10
Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau dans les R15/R17: samuel gautier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau dans la région
» nouveau dans la region
» Un nouveau dans le monde du maxi scooter... et du burgman
» Nouveau dans le Puy de dome
» Nouveau dans le 06 (ex 29)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du club Univ'R15.17 :: PRÉSENTATIONS-
Sauter vers: